Découvrez nos 7 stratégies pour vendre votre habitation

par

Nous vous dévoilons 7 techniques qui vont vous permettre de convaincre l’acheteur potentiel de votre logement qui aura tendance à souligner les éventuels défauts de votre bien immobilier.

Vendre son bien

Au-delà des astuces ici développées, nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe afin de vous prodiguer nos conseils avisés : Nous contacter !

Sonder l’amateur de votre bien avant même la visite

Il est clair que l’acheteur potentiel de votre logement va vous mitrailler de questions. Vous devez garder à l’esprit que vous aussi vous devez le sonder afin de jauger si vous nourrissez bien un objectif commun, à savoir : la transaction. C’est ce qui va conditionner un climat de confiance.

Une fois que vous aurez cerné les besoins et exigences de votre amateur, que vous aurez la certitude que ces dernières rencontrent votre offre, alors vous voilà certain que ni l’un ni l’autre ne perdra du temps inutilement.

Souligner les qualités indiscutables du bien

Positionnez-vous dans une démarche et un état d’esprit positifs en exposant les qualités indiscutables du bien : la superficie, les performances énergétiques, la proximité des transports en commun et des commerces, l’ambiance calme du quartier, etc.

Apprenez à anticiper les critiques. Si vous ne disposez pas de jardin ou de terrasse, précisez qu’il y a un magnifique parc ou un bois à un jet de pierre de votre logement. Si la salle-de-bains est vieillotte, mentionnez qu’il aurait été stupide de rénover la salle de bain sans connaître les goûts des nouveaux acquéreurs. Les châssis sont à remplacer ? Oui, mais, cela est pris en compte dans le prix de vente.

Les possibilités de transformations

Mettez en lumière le potentiel du logement. Du grenier qui peut être emménagé en chambre, à la chambre qui peut être scindée en deux pour placer une deuxième salle de bain, à la terrasse qui peut accueillir une magnifique véranda : Ne mettez pas votre imagination de côté.

Dressez une fiche signalétique de votre bien

Vous dresserez une fiche signalétique listant les atouts de votre bien, son potentiel et les données objectives (superficie des différentes pièces, le plan, les charges, etc.), affichant différentes photos et mentionnant vos coordonnées. Anticipez également les questions incontournables des amateurs : Le prix d’achat est-il négociable ? La date des derniers travaux ? Le délai de vente. Y a-t-il d’autres candidats en lice ?

Tablez sur la concurrence

N’hésitez pas à mettre en concurrence les amateurs entre eux. Notamment en regroupant les visites. Évidemment, évitez une saturation de candidats présents au même moment au sein de votre logement. Il faut faire en sorte que la visite demeure fluide. Cela poussera l’amateur à ne pas tarder dans son choix et réduira la marge de manœuvre en termes de négociations.

Prévoir des visites individuelles

Une fois le cycle des premières visites terminé, organisez des visites individuelles avec les candidats sérieusement intéressés. C’est le moment de signaler que vous avez déjà reçu des offres et que la vente ne devrait plus tarder.

Si ce n’est pas le cas, alors la configuration vous poussera à consentir à une négociation. Une fois votre bien correctement évalué, vous pourrez faire osciller son prix dans une fourchette de 20%

Un subtil dosage du timing

Acheter un bien immobilier demande une mûre réflexion. Il ne s’agit pas ici d’acheter une paire de chaussures. Par conséquent, dosez bien le timing et faites en sorte que le candidat potentiel ait la sensation qu’il n’a pas des masses de temps pour se décider mais qu’il en a tout de même assez pour réfléchir un temps.


Revenir sur le blog